Accastillage Diffusion Montpellier

Pêche : le loup

OLYMPUS DIGITAL CAMERAEt pourquoi ne pas tenter le Loup…

Vendredi 31  Mai dernier, à 18h, au Cercle Nautique de Palavas, nous avons tenu notre  quatrième rencontre à thème de l’Année, dernière rencontre avant les vacances  d’été, sur le thème « Le Loup, mieux le connaître, pour mieux le  pêcher ». Un sujet naturaliste et technique qui s’inscrit dans les thèmes  touchant aux techniques de pêche en mer, qui fait, en toute logique, suite au  thème sur la Daurade, et dont nous avions choisi de confier l’animation à notre  sponsor et ami Aurélien Petit, alias le « Loup Blanc ».

Devant un  auditoire plutôt restreint d’une vingtaine d’amicalistes, mais regroupant la  quasi-totalité de nos fines « cannes », Aurélien a entamé le sujet en  présentant le loup de méditerranée, poisson au combien emblématique également de  nos côtes et qui alimente tous les fantasmes de pêcheur que nous sommes ou que  nous voulons être.

Nous avons  ainsi découvert que le Loup de nos côtes et le Bar de l’Atlantique, sont une  seule et même espèce que l’on nomme « Bar Commun ». Certaines variétés  portent des tâches sur les flancs, on les appelle « Bar moucheté » ou « Bar tacheté ». Les caractéristiques physiologiques sont identiques.  C’est un poisson carnivore, qui affectionne les zones rocheuses bien oxygénées  et remonte volontiers dans les ports et les embouchures, qui se reproduit en  hiver de Janvier à Mars, qui peut atteindre le mètre, pour un poids de 8 à 10  kg. Il apprécie les crevettes, les autres crustacés, les crabes, mais aussi de  petits poissons tels l’anchois, la sardine, le lançon qu’il chasse en permanence  avec des périodes de prédilection dans la journée, notamment au moment du levé  ou du coucher du jour.

Sa pêche est  plutôt dynamique que statique. La traîne est une technique ancestrale de pêche  au Loup, on le pêche alors avec une « criminelle » terminée par une « peau ». La dérive est préférable au poste pour rechercher le Loup et  les leurres actuels ou les jigs sont particulièrement recommandés pour pratiquer  la pêche au loup. C’est en tout état de cause une pêche technique, qui suppose  un apprentissage progressif des techniques et une connaissance précise des fonds  où on peut le débusquer…Autant de points à mettre en pratique et à tester sans  tarder. La pêche du Loup est règlementée, la maille est de 30 cm minimum.

Après ces exposés et la traditionnelle  séance de questions et réponses, nous avons remercié Aurélien pour sa  disponibilité et sa bonne volonté à partager son expérience et nous avons  poursuivi nos échanges autour du verre de l’amitié qui, cette fois-ci, comme  d’habitude, a conclu fort agréablement notre soirée.

Nous  souhaitons à tous de bonnes vacances d’été, dans des eaux poissonneuses à  souhaits et nous vous donnons rendez-vous pour notre prochaine Rencontre à Thème  prévue pour le Vendredi 27 Septembre 2013 à 18h00, dont le sujet, non encore  défini, vous sera communiqué en temps voulu.

André  Joner.