Campagne Écho-Geste​s

Vers une plaisance  sans impact

Vendredi dernier, le 22 février 2013,  pour notre première Rencontre à Thème de l’année, nous avons invité Camille  Pfleger, chargée de mission pour la campagne écho-Gestes de l’association Voile  de Neptune, dans le cadre de la préservation de la qualité des eaux  méditerranéennes et de la biodiversité marine, en présence du Maître de Port  Bruno Jeanjean.

RAT 020213

Après avoir présenté  l’Association Voile de Neptune qui travaille sur l’éducation et l’animation  marine, Camille Pfleger a évoqué les campagnes Echo-Gestes, avec un regard  transversal du milieu marin, afin de montrer la diversité des activités marines  et les actions à communiquer au plus grand nombre de plaisanciers. Nous devons  agir pour préserver les côtes de la Méditerranée et leurs faunes et flores.

La Méditerranée est  une mer fermée qui représente 1% de la surface des océans mais 30% de la  diversité mondiale. Sur la carté présentée nous reconnaissons les côtes  sableuses du Languedoc Roussillon et les roches volcaniques du Cap d’Agde, mais  aussi le rejet des alluvions et nutriments des sorties du Rhône, du petit Rhône,  du Vidourle et de l’héraut.

Nos côtes classées  sont sous surveillance et des actions collectives sont en cours pour préserver  le patrimoine maritime (Natura 2000).

La biodiversité  marine se caractérise par une multitude d’habitats sous-marins: posidonies,  herbiers, … et les lagunes littorales qui sont le garde-manger de la faune: les  larves poissons naissent dans les lagunes et vont grossir en  mer.

Tout ceci nous  conduit à monter à bord d’une écho-navigation : 8 thèmes ont été  abordés.

Les peintures anti  salissure

La formation des  salissures avec algues/bactéries et mousses sous les coques des bateaux nous  font appliquer des anti-foulings. Une étude dans le Bassin d’Arcachon a montré  que des huîtres ont été contaminées par le TBT et ont subi une déformation dans  les années 60. Les aires de carénage sont aménagées pour récupérer les effluents  qui seront traités et les résidus sont à ramener à la déchetterie  portuaire.

Port Camargue  autorise le nettoyage manuel en plongée des coques recouvertes de matrices  dures. Bruno Jeanjean précise que la ville de Palavas effectue régulièrement des  analyses des sédiments du port.

Alternatives :

* De nouvelles  techniques apparaissent par bio décapage (projection à sec de blé avec buse  d’aspiration des résidus : déplacement à la demande du système monté sur un  camion).

* De nouvelles  peintures à base d’eau sans solvant se développe et l’Europe pousse les  fabricants de peinture à faire aboutir les recherche en  cours.

Les Hydrocarbures  (gaz-oil, essence, huile et graisse)

Les marées noires ne  représentent que 5% des accidents cumulés.

Lors de transfert de  carburant, 20 cl de carburant est perdu par plein (75 000 l/an en Languedoc  Roussillon)

Des efforts sont  faits pour éviter l’asphyxie des milieux sous-marins et  la contamination de la chaîne  alimentaire.

Alternatives:

* Utiliser des pompes  manuelles ou à pile pour le transfert de carburant ; équiper le bateau d’un  nable à 2 sorties

* Choix du moteur de  l’annexe : préférer les 4 temps/injection qui consomment moins, sont moins  polluants, moins bruyants et ont un meilleur rendement

* Des moteurs hybride  apparaissent et quelques moteurs électriques voient le jour ; des  bio-lubrifiants persistent moins dans le  milieu lors du rejet ou de la combustion

* Pour les eaux de  fond de cale, l’utilisation de pochons ou de buvards permet de récupérer les  huiles ou les hydrocarbures.

Bruno Jeanjean  précise qu’une campagne a déjà été menée dans ce sens, pour les bateaux qui se  servent à la pompe, et qu’elle sera renouvelée dès la relance de l’opération  publicitaire.

Les déchets  (embarquement)

« Le meilleur déchet  reste celui que l’on ne produit pas ! »

Alternatives

* Oter les emballages  à bord ; éviter les produits sur-emballés ; bannir le  jetable

* Favoriser les  produits en vrac ou en emballage réutilisable

* Choisir des crèmes  solaires d’origine naturelle

 

Les déchets  (entretien : lavage intérieur ou extérieur)

Alternatives

* Eviter les  détergents tensio-actifs qui continuent leur action dans la  mer.

* Utiliser les  produits bio 100 % naturels et bio dégradables avec label NF ou label  européen

 

En  navigation

Alternatives

* Economiser  l’énergie à bord : utiliser des LED, …

* Pour charger les  batteries, des solutions existent : éolienne, panneaux solaires,  cerf-volant, hydro-générateur, …

 

Le  mouillage

Alternatives

* Vérifier si la zone  est protégée : Natura 2000, réserve naturelle

* Mouiller dans le  sable, hors herbier,

* mettre un orin pour  baliser l’ancre et ne pas racler le fond lors de la remontée de  l’ancre.

* utiliser un poids  d’ancre pour diminuer la longueur de chaîne et réduire le raclement des fonds  marins

 

Au  port

Alternatives

* Utiliser les  sanitaires du port

* Utiliser les cuves  de récupération des eaux noires (une Directive est en cours d’élaboration pour  imposer l’équipement de tous les bateaux)

* Préserver  l’eau : utiliser un pistolet à arrêt automatique pour éviter le  gaspillage

 

Hivernage et  déconstruction des navires

Alternatives

* Poser une  bâche pour protéger la carène lors des  hivernages à flot pour de longues  périodes de non utilisation.

* La filière de  déconstruction des navires est en train de se monter : des pistes de  recherche sont en cours pour réutiliser les matières  composites

 

Voici quelques gestes  simples écho-responsables pratiqués par tous les amoureux de la mer pour  préserver cette mer fragile (propreté des eaux méditerranéennes et préservation  des écosystèmes de nos régions maritimes) et précieuse pour la vie  humaine.

 

On peut retrouver les  professionnels du nautisme engagés dans la campagne Echo-Gestes sur www.echo-gestes.org.