Accastillage Diffusion Montpellier

Kito de Pavant : La Course au Large

rencontre_kito2

Vendredi 28 février, à 18h, au Cercle Nautique de Palavas, nous avons tenu notre première Rencontre A Thème de l’année 2014. L’ASPPF a invité et a eu l’honneur de recevoir à Palavas-Les Flots, Kito de PAVANT, sportif de haut niveau sur la Course au large, un des rares marins méditerranéens reconnus à l’international.

Les participations de Kito de PAVANT ne se comptent plus, ainsi que les victoires prestigieuses : la solitaire du Figaro, la transat AG2R, le Tour de France à la Voile, Route du Rhum, … Ses participations au Vendée Globe, son expérience avec le Groupe BEL et sa passion de la voile feront l’objet du thème de ce soir.

L’ASPPF (André Joner) et Monsieur le Maire se félicitent de la venue à de Palavas-les-Flots de Kito,  et sont heureux d’accueillir un champion : la carrière de Kito a démarré en 1997 à Palavas lors du « National Surprises ». Il gagne 5 régates sur 8 et se fait remarquer pour participer au « Défi des Ports de Pêche », en 1998, sous la bannière du Grau du Roi. En 1998, départ de Port Leucate pour la Generali Solo, il l’a gagne en 2002 lors de la 3ème participation . En 2000, il participe à sa 1ère transat AG2R. Puis rencontre avec le patron du groupe BEL qui partage l’aventure des Vendée Globe.

La 1ère vidéo expose la préparation de cette Course au Large, en commençant par la construction du bateau en Italie, en 2007, en collaboration avec le Cabinet d’architectes VPLP (bateau et mat en carbone sister ship du bateau Safran de Marc Guillemot). Le groupe BEL a investit 2,5 M€ par an ; le projet est soutenu par les 12 000 personnes de BEL en particulier par les 27 filiales internationales en Syrie, au Maroc, en Egypte, …) comme le montre la 2ème vidéo, avec les 8 500 empreintes du pouce imprimés sur le mât.

Les contraintes techniques ont été résolues par 2 barres à roue (seul bateau de course équipé de barres à roue), une quille mobile de 4,5 m, avec un bulbe de 3 tonnes. Pour l’équipement électrique des batteries au lithium et un hydro-générateur très performant (40 Ah à partir de 10 noeuds) rendait le bateau complètement autonome.

L’aspect humain est tout aussi important et se traduit par une préparation physique et mentale pour combattre le stress et lutter contre les conditions extrêmes, en calculant le temps de sommeil pour se préserver de la fatigue. La 3ème vidéo montre en images ce projet complètement démesuré.

Kito de PAVANT a détaillé les échecs des participations au Vendée Globe : collision avec un bateau de pêche qui n’a pas branché son système AIS ; les solutions radar et AIS sont en cours d’amélioration

D’autres victoires sont venues après le dernier Vendée Globe, comme le record de la Méditerranée.

Une série de questions réponses a suivi ces présentations et voici quelques points abordés :

* Sur le bateau toutes les voiles sont utilisées (sauf le tourmentin obligatoire) : spi asymétrique de 420 m2, GV de 180 m2 et trinquette de 120 m2

* La longueur du bateau est de 18 m, le mât de 30 m et le poids de 7,5 t dont 4 t de quille

* Les cordages hyper léger en dynema ont un diamètre maximum de 8 mm (pour les écoutes)

* Les carènes de bateau de course au large montrent un volume très en avant du mât (positionnement du mat très en arrière) pour faciliter le dé-jaugeage au portant et permettent d’utiliser le bateau à 95 % de de la performance

* Les règles de course interdisent pour le prochaine Vendée Globe la quille et le mat en carbone

* La vitesse est 2 fois la vitesse du vent (10 nœuds pour 5 nœuds de vent)

* Les empannages sont spectaculaires et difficiles et les virements de bord sont très longs (45 min) : orientation de la quille, ballasts, réglages, …

* la récupération physique est longue : une durée équivalente à la durée de la course est nécessaire

* Pour les expériences en multicoques, Kito a participé à la Transat Jacques Vabre : 7 participations et 7 fois à l’arrivée

* Le bateau du groupe BEL a été vendu et la semaine dernière, il vient de partir en Bretagne :  il laisse un vide émotionnel et financier

* La difficulté financière est de trouver un sponsor

* La rémunération est la même pour toutes les personnes de l’équipe, mais on ne gagne pas d’argent. La carrière de Kito n’a été possible que grâce à l’accord de sa femme; la gestion au niveau familial n’est pas simple (avec les enfants)

Bien que son partenariat avec le Groupe BEL soi terminé, la motivation de Kito de Pavant est intacte: ses nouveaux projets, avec Gwen, se développent par la participation en 2014, à la Course Concarneau/Saint Barthélémy pour début avril, à la solitaire du Figaro, au tour de France à la voile, …; ces projets sont en cours de préparation avec un entraînement intensif.

Un site pour soutenir et suivre les actions en cours:

www.madeinmidi.org

Cette longue séquence de questions sur la Course au Large s’est poursuivie par des échanges avec les nombreux participants, autour du verre de l’amitié qui a conclu fort agréablement notre soirée.

Nous adressons tous nos remerciements à Kito de PAVANT pour sa disponibilité, son expertise technique, sa simplicité, son humilité qui caractérise les sportifs de haut niveau.

A tous, nous vous donnons rendez-vous le 28 mars 2014 pour notre prochaine Rencontre à Thème. Le thème vous sera communiqué ultérieurement.

A bientôt et doux rêves sur la course au large …

 

Le secrétaire de l’ASPPF
Georges RIVIERE

.

Commentaires fermés